Cigarette electronique fine, Cigarette electronique, prix cigarette electronique, Eden Ecig

Prix du tabac en France

 

On le sait, une fois par an environ, le prix du tabac en France augmente.

Cette hausse fait le bonheur des buralistes frontaliers, mais cause le malheur des buralistes français et surtout des fumeurs.

Car être fumeur de nos jours côute cher, c'est presque un luxe. Et un luxe qui commence de plus en plus tôt, parfois même au collège.

Pour faire comme les copains, et être intégré dans un groupe, certains adolescents n'hésitent pas à allumer la première "clope". Le début de la fin.

Par la suite, il devient trés difficile d'arrêter de fumer. La dépendance à la nicotine est trés forte.

Le problème c'est que le nombre de fumeurs de plus en plus importants côute de plus en plus cher à la sécurité sociale. Les maladies liées au tabac, voire même au tabagisme passif sont de plus en plus fréquentes et nécessitent des soins lourds.

Pour enrayer ce phénomène, les gouvernements successifs se sont attaqués à ce qui fait le plus mal : le portefeuille.

Car malgré quelques succés relatifs avec des campagnes de publicité préventives sur les méfaits du tabac, la tendance restait à la hausse.

 

Historique des mesures pour enrayer la hausse de consomation du tabac.


En 1976, la loi « Simone Veil » est la première loi française contre le tabac. Son but est de limiter la pub pour le tabac.

Elle vise à interdire les évènements sportifs sponsorisés par les marques de cigarettes, et à obliger à mentionner sur les paquets de cigarettes le texte  « Abus dangereux  pour la santé».

Elle interdit également de fumer dans les lieux collectifs.

Jusqu’en 1976 le prix du tabac diminuait.
Entre 1950 et 1975, le prix du tabac passe de 105 à 73€ (indice base 100 en 1970), soit une diminution d'environ 30.5% en 25 ans. 

 

Le prix du tabac demeure stable entre 1975 et 1991.


A partir de 1991, la loi « Évin » fait son apparition. Jusqu'en 2001 on va observer une hausse importante du prix du tabac, qui va passer de 75 à 150€, il va donc être multiplié par 2 en 26 ans. 

Cette hausse commence simultanément avec la mise en application de la loi Evin, qui vise à lutter contre le tabagisme en interdisant de fumer dans les lieux publics, dans les transports collectifs, ce qui a modifié les règles des fumeurs et a engendré une hausse du prix des cigarettes.

Il a ainsi augmenté  de 96,5 % entre septembre 1991 et décembre 1996, à travers 9 hausses consécutives.
1991, un paquet de cigarettes coute 20 francs, soit 3 euros.
1996, le tabac continue sa hausse mais moins qu’en 1994, avec une hausse seulement de 7,1 % en 1996 contre une augmentation de 19,9 % en 1994.
Entre 1991 et 2001, le prix de la cigarette blonde a était multiplié par deux selon le Centre d'information sur le tabac.

Cette augmentation a continué d'année en année, avec une hausse de 19,3% par an en moyenne entre 2002 et 2004.
En 2003 le Plan Cancer de Jacques Chirac va interdire la vente de cigarettes aux mineurs ce qui a eu pour effet de doper la hausse du prix de la cigarette (+ 39 % en 3 fois sur un an).

Après cette période de forte hausse, Jean-Pierre Raffarin, a calmé le jeu pour trois ans : aucune modification des prix entre 2004 jusqu'en 2007.


A partir de  2007 nouvelle hausse de 6 % du prix des cigarettes.

Un paquet de cigarettes coûtait, en 2002, 3,70 € et coûte, en 2007, 5,30 €


Actuellement, 80% du prix des cigarettes rentrent dans les poches de l’État

Le prix d'un paquet de cigarette se décompose comme ceci :
Prix de vente : 5,00 €
Marge du buraliste : 0,40 € (8%)
Part du fabriquant : 0,58 € (11,6%)
Taxe sur le tabac : 3,20 € (64%)
TVA : 0,82 € (16,4%)
Sur un paquet de cigarettes à 5 Euros, 4,02 Euros reviennent donc à l'État.





 

Il est donc grand temps de passer à la cigarette électronique et faire des économies !








Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Advertising